Le projet EduCosmos

« Faire comprendre la démarche scientifique et contribuer à un véritable travail de recherche ». C’est ainsi que Olga Suárez, responsable du service éducatif à l’Observatoire de la Côte d’Azur, décrit le projet EduCosmos. Aidée de ses collègues Philippe Bendjoya, Lyu Abe et Jean-Pierre Rivet, ils proposent aux collégiens et aux lycéens de l’Académie de Nice d’intégrer un projet de sciences participatives sur les astéroïdes. L’objectif du projet est d’éveiller l’intérêt des élèves pour l’astronomie et les sciences en général, mais également de rassembler adolescents et chercheurs autour d’un même projet. Les études supérieures en sciences pourraient ainsi trouver un regain d’intérêt.

Les collégiens au plateau de Calern à Caussols (06)

Le projet EduCosmos se déroule en plusieurs étapes. Les enseignants des classes participantes sont formés en début d’année, par l’équipe du projet, sur le plateau d’observations de l’Observatoire de la Côte d’Azur, à Caussols (06). Cette formation est inscrite dans le plan académique de formation (PAF) de l’académie de Nice. A l’issue de ce stage les enseignants préparent leurs élèves aux observations (une à deux sessions d’observations par classe, par an) qu’ils peuvent effectuer soit sur place, soit en pilotant le télescope de C2PU (Centre de Pédagogie Planètes et Univers) à distance. Les données obtenues sont ensuite traitées et analysées par les élèves, puis mises à disposition de la communauté scientifique.

Stage Educosmos 01/2014 - 1

La formation des enseignants a pour but de leur apporter les notions d’astronomie nécessaires pour les observations, les informations scientifiques sur les objets étudiés (courbes de lumière et occultations des astéroïdes), le fonctionnement des télescopes, le déroulement d’une nuit d’observation ainsi que le traitement des données. Ce stage permet également d’explorer les possibilités de travail avec les élèves, les moyens de transmettre les différentes informations, et les relations avec les programmes officiels. Cette formation, d’une durée de deux jours et une nuit, est prévue une à deux fois dans l’année, avec un maximum de quinze enseignants à chaque fois.

Les enseignants préparent ensuite leurs élèves aux séances d’observations, en se basant sur la formation qu’ils ont eux-mêmes reçue. Les notions astronomiques sont adaptées aux élèves, et ils sont formés à la méthode de réduction des données. Ce travail de préparation, nécessaire pour que les observations se passent dans les meilleures conditions, peut être complété par une séance de travail avec les chercheurs impliqués dans le projet. En prélude aux observations, les élèves sont invités à visiter les sites de l’Observatoire, au Mont-Gros à Nice et au plateau de Calern à Caussols.

Les télescopes d’un mètre de diamètre, utilisés pour les observations dans le cadre d’EduCosmos, sont dédiés uniquement à l’enseignement. Pour chaque classe, il est prévu deux séances d’observations d’une durée de 3 à 4h. Les observations sont faites à distance, ce qui nécessite une connexion internet et un opérateur au télescope. Un membre de l’équipe EduCosmos accompagne les élèves pour guider l’observation. Il est également possible d’effectuer les observations sur place, ce qui permet une immersion totale dans le processus de recherche scientifique. Dans les deux cas le travail s’effectue en parallèle par groupe, ce qui nécessite une préparation antérieure efficace.

Aidés de l’équipe d’EduCosmos, les élèves effectuent eux-mêmes le traitement des données obtenues. Ils utilisent une méthode simplifiée, mais qui nécessite toutefois une bonne rigueur scientifique. Les données réduites seront ensuite disponibles en ligne sur le site d’EduCosmos, ce qui permettra d’échanger avec d’autres classes participant au projet.